Dijon

ORGANISATION DU DES

Nombre d’internes en poste : 10
Nombre de postes ouverts (2018-2019) : 3
Nombre de chef de clinique en poste : 1 AHU en hygiène (+ 1 poste d’AHU au DIM actuellement utilisé pour un poste de praticien hospitalier-universitaire)
Coordonnateur du DES de santé publique : Pr Christine Binquet

(MàJ : Avril 2019)

La subdivision de Dijon

Situation

Dijon est la capitale de la Bourgogne, région historique du centre-est de la France et l’un des principaux territoires viticoles du pays. Elle est connue pour les visites de ses vignobles, sa foire gastronomique en automne et ses styles architecturaux, du gothique à l’art déco. Le musée des Beaux-arts datant de 1787 occupe le vaste Palais des Ducs et abrite une riche collection de peintures, sculptures, pièces d’artisanat et antiquités. Les alentours peuvent donner lieu à de belles balades pour les randonneurs (plaine de la Saône, vallée de l’Ouche, Côtes de Beaune et de Nuits, Morvan, route des grands crus…).

Paris et Lyon ne sont qu’à 1h30 de train, les principales montagnes sont proches (Alpes, Jura, Massif central) … il ne manque que la mer ! (en partie compensée par les lacs)

L'ambiance

La grande majorité des stages se passant soit au CHU, soit dans les locaux de l’ARS – qui sont éloignés de 15 min à pieds – cela permet aux internes de facilement se retrouver le midi pour manger ensemble. Nous nous connaissons tous, et une fois par mois nous organisons une réunion entre internes pour faire un point sur l’internat, sur nos projets, mais avec aussi la possibilité de présenter aux autres un sujet que nous voulons partager avec eux (actualité en santé publique, synthèse d’un séminaire, outil utile pour l’internat…) le tout dans la bonne humeur !

Enfin du fait de notre effectif, nous pouvons organiser facilement les préchoix de stages entre nous.

L'internat

Les terrains de stages

Recherche clinique et Épidémiologie 

Service d’épidémiologie et d’hygiène hospitalières (CHU) *

Centre d’investigation clinique (CIC) INSERM 1432

Santé publique France : CIRE (Cellule d’Intervention en Région)

Observatoire Régional de la Santé (ORS)

Registre des cancers digestifs

Biostatistiques et Informatique médicale 

Département d’Information Médicale (CHU) *

Département d’Information Médicale (Le Creusot)

Département d’Information Médicale (Mâcon)

Prévention / Promotion de la santé

Ireps (Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé)

Centre de protection maternelle et infantile (PMI)

Administration / Politique de santé

ARS (Agence Régionale de Santé)

Qualité/Sécurité des soins

Pharmacovigilance

* Stages accessibles aux internes de phase socle pour valider le stage obligatoire axé épidémiologie et biostatistiques

Gardes

Pas de garde obligatoire pour les internes de Santé publique à Dijon.

Inter-CHU

Toute demande d’interCHU doit être rendue à la scolarité avant le 15 Mars pour le semestre d’hiver (Novembre-Avril) et le 15 Octobre pour le semestre d’été (Mai-Octobre). La demande passe par le remplissage d’un dossier de demande de stage hors subdivision à récupérer à la scolarité. Rassembler les pièces à joindre pouvant prendre du temps, il est conseillé de s’y prendre à l’avance.

Une procédure d’échanges entre Dijon et Besançon a été mise en place. Sous réserve qu’il y ai le même nombre d’internes dans chaque ville voulant faire un échange avec l’autre, la demande est simplifiée et les délais allongés pour la déposer à la scolarité, comparée à l’inter-CHU : au plus tard le 1er Janvier pour le semestre d’été et le 1er Juillet pour le semestre d’hiver.

La formation théorique

Cours de DES

Nous organisons des cours mensuels en partenariat avec les internes de Besançon. Chaque cours aborde une des grandes thématiques de la santé publique : épidémiologie, biostatistiques, informatique médical, économie de la santé, santé environnement, qualité/sécurité des soins, administration/politique de santé, promotion de la santé.

Le but est de balayer ces thématiques sur 2 ans. Les cours durent une demi-journée et sont animés par un intervenant expert de la thématique, souvent extérieur à l’université. En amont de la session, celui-ci demande généralement à un ou deux internes de préparer une courte présentation sur un sujet qui leur est donné, qui sera suivie d’un échange entre les internes et l’intervenant

Un autre interne effectue une présentation d’un travail qu’il a effectué en stage, en rapport ou non avec la thématique de la journée.

Master 1

Notre coordonnatrice recommande très fortement aux nouveaux internes de faire un Master 1 dès la première année, qui couvrira certaines connaissances de base en épidémiologie et statistiques, à acquérir durant l’internat.

Celui conseillé est le Master 1 Santé Publique de l’université de Lorraine, avec des cours accessibles en e-learning ou organisés en présentiel sur Dijon, qui présente 3 orientations :

  • Épidémiologie, Recherche Clinique, Évaluation (recommandé par notre corps enseignant)
  • Intervention en Promotion de la Santé
  • Ethique du soin, de la santé publique et des nouvelles technologies

Master 2

Là encore fortement recommandé. Mais il est conseillé à l’interne de prendre le temps de bien choisir celui qui lui convient au mieux parmi la vaste offre proposée au niveau national.

Celui conseillé est encore le Master 2 Santé Publique de l’université de Lorraine (en continuité directe avec ce qui est cité au-dessus).

Autres

Service sanitaire

Il s’est déployé en Bourgogne – Franche-Comté à la rentrée 2018. Il est possible pour les internes de santé publique ayant effectué un stage à l’Ireps de devenir référent pédagogique pour l’université.

Cette mission consiste en un tutorat des groupes d’étudiants en santé qui doivent organiser et construire une action de prévention universelle auprès du public dans un lieu d’accueil (établissement d’enseignement primaire ou secondaire, lieux d’hébergement de personnes en situation de handicap, lieux de l’action sociale, etc).

Cours

Sur Dijon, il est également possible pour les internes qui le souhaitent d’aller enseigner la santé publique dans les Instituts de soins infirmiers ou de masso-kinésithérapie de la région.